Comprendre le système d'éducation canadien

0
22

Par région, le Canada est le deuxième plus grand pays du monde, juste après la Russie. C'est un pays d'une beauté infinie qui comprend 10 provinces et 3 territoires, s'étendant de l'océan Atlantique à l'océan Pacifique et à l'océan Arctique. L'éducation au Canada est excellente et sans doute parmi les meilleures au monde avec un système d'éducation publique bien financé et solide.

Introduction au système d'éducation au Canada

L'éducation est l'une des plus hautes priorités du gouvernement canadien.

Pour la plupart, les enfants au Canada fréquentent la maternelle pendant un an ou deux à l'âge de quatre ou cinq ans par choix. L'école devient alors obligatoire dès la première année, qui a tendance à être à l'âge de six ans.

Selon la province, les écoles vont jusqu'à la 11e ou la 12e année, généralement jusqu'à l'âge de 16 ans. Les enfants ont alors le choix de poursuivre ou non des études supérieures dans les universités, les collèges ou le cégep.

Le Canada est un beau pays avec des valeurs fortes en matière d'éducation, offrant à tous des chances égales.

photo par Daniel Joseph Petty de Pexels

La qualité de l'éducation au Canada

Le Canada est un pays très développé et offre l'une des plus haute qualité d'éducation au monde.

La structure du système d'éducation canadien

Bien que cela varie d'une province à l'autre, en général, les Canadiens doivent fréquenter l'école jusqu'à l'âge de 16 ans, et il comprend quatre niveaux.

1. Pré-élémentaire

La pré-élémentaire ou «maternelle» est la première étape de l'éducation au Canada et est offerte aux enfants âgés de quatre à cinq ans avant de commencer l'école primaire. Au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse, c'est obligatoire, alors que partout ailleurs, c'est facultatif.

Ils sont offerts par des écoles publiques, privées ou fédérales, selon l'endroit où vous choisissez d'envoyer votre enfant. Dans la plupart des régions, la première année du pré-élémentaire est publique et gratuite, tandis que certaines provinces offrent des années supplémentaires gratuites, comme le Québec qui offre la maternelle gratuite pour ceux issus de familles à faible revenu ou pour les enfants handicapés.

Le programme d'enseignement enseigné au pré-élémentaire au Canada est détendu et est l'occasion pour les jeunes élèves d'apprendre l'alphabet, les compétences de base telles que le comptage, la pré-lecture, la musique, l'art et la façon de jouer avec les autres. Ces programmes sont spécialement conçus pour préparer les enfants à leur prochaine étape: l'école primaire!

2. Primaire

L'enseignement primaire ou primaire est le Canada est obligatoire pour les enfants, à partir de la 1re année, généralement à l'âge de 6 ou 7 ans, et va jusqu'à la 6e année à l'âge de 11 à 12 ans.

Au Canada, les élèves à ce stade de l'enseignement n'ont généralement qu'un seul enseignant qui leur enseigne toutes les matières dans la même classe, avec les mêmes élèves. Des cours d'éducation spéciale sont également disponibles.

Le programme pré-élémentaire couvre des matières telles que la lecture, les mathématiques, la langue anglaise (le français au Québec), l'histoire, les sciences, la musique, les études sociales, l'éducation physique et l'art. La difficulté des cours augmente à mesure que les élèves progressent dans les notes.

3. Secondaire

L'enseignement secondaire au Canada comprend deux niveaux: le premier cycle du secondaire et le secondaire. Le premier cycle du secondaire ou l'enseignement intermédiaire suit immédiatement après la fin de l'école primaire. C’est un cycle d’enseignement de deux ans qui comprend les 7e et 8e années.

Ces deux années donnent aux élèves la possibilité de s'adapter aux changements de changement de classe et d'enseignants tout au long de la journée. Le but de cette étape est d'aider les étudiants à se préparer au mieux à leur prochaine étape de l'éducation, la difficulté des cours devant augmenter considérablement.

L'école secondaire est la dernière partie de l'enseignement secondaire qui arrive lorsque les élèves atteignent la 8e année, et ils restent à ce stade pendant 4 ans, jusqu'à la 11e ou la 12e année (de 16 à 18 ans, selon la situation de l'élève et la province).

Les élèves sont tenus par la loi de rester à l'école jusqu'à l'âge de 16 ans, quelle que soit la classe dans laquelle ils se trouvent lorsqu'ils atteignent cet âge.

En Ontario et au Nouveau-Brunswick, la loi stipule que les élèves doivent rester à l'école jusqu'à 18 ans ou jusqu'à ce qu'ils obtiennent avec succès un diplôme d'études secondaires. Au Québec, l'enseignement secondaire se termine en 11e année, qui est généralement suivie d'un programme préuniversitaire de deux ans appelé Cegep.

Les écoles secondaires canadiennes ont soigneusement et soigneusement conçu leur programme d'études afin de préparer au mieux les étudiants à l'enseignement supérieur. Certaines provinces offrent même une formation professionnelle au niveau secondaire.

4. Éducation postsecondaire

Collège et université

À la fin de leurs études secondaires, les étudiants canadiens ont la possibilité de postuler dans les collèges et universités. Collège au Canada désigne généralement un collège communautaire plus petit ou une école de métiers spécifique. De nombreux étudiants au Canada iront au collège pour se préparer davantage à l'université et obtenir des crédits qui peuvent être transférés.

L'Université au Canada est un lieu d'enseignement supérieur où des diplômes universitaires peuvent être obtenus dans une grande variété de matières dans une structure similaire à celle des États-Unis, en commençant par un baccalauréat, puis une maîtrise et enfin un doctorat comme le plus élevé niveau d'éducation.

Pour les universités et les collèges publics, ils sont principalement financés par les gouvernements provinciaux et le reste est payé par des frais de scolarité minimes, ainsi que par des subventions de recherche et en partie par le gouvernement fédéral.

Autres types d'enseignement au Canada

1. Écoles professionnelles

En plus des collèges communautaires offrant une formation professionnelle, les étudiants ont également la possibilité d'apprendre un métier ou une vocation dans des écoles techniques réparties dans tout le Canada. Il y a des années, de tels programmes n'exigeaient pas que les élèves soient titulaires d'un diplôme d'études secondaires, mais les choses ont beaucoup changé ces dernières années.

Les écoles professionnelles permettent aux étudiants canadiens d'apprendre le métier spécifique qui les intéresse et d'acquérir une expérience de la vie réelle sous la supervision d'un superviseur professionnel et qualifié.

2. Écoles privées

Les écoles privées sont également disponibles au Canada, ce qui signifie que ce sont des écoles qui ne sont pas financées par le gouvernement et qui viennent souvent avec des étiquettes de prix élevées. C'est le choix du parent et de l'élève de décider s'il s'agit ou non d'un investissement valable pour eux.

Certains parents ont l'impression que leurs enfants ont besoin de classes plus petites, d'une attention plus particulière ou souhaitent les envoyer dans une école spécifique pour des raisons personnelles. Au Québec, ceux qui ne souhaitent pas étudier en français et qui peuvent se le permettre opteront souvent pour une école privée.

3. Écoles religieuses

Ceux qui souhaitent envoyer leurs enfants dans des écoles religieuses au Canada doivent les envoyer pour la plupart dans des établissements privés, autres que certaines écoles catholiques. Ces écoles enseignent à la fois le programme scolaire ordinaire ainsi que les enseignements religieux associés à la religion spécifique de l'école.

Âge de l'enseignement obligatoire

L'âge de la scolarité obligatoire varie d'une province à l'autre au Canada. Le plus jeune a cinq ans et va jusqu'à sept ans (Manitoba) pour avoir légalement l'obligation d'aller à l'école.

16 est généralement la dernière année où les élèves doivent rester à l'école en vertu de la loi, mais certaines provinces exigent que les élèves canadiens restent à l'école jusqu'à l'âge de 18 ans, comme la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et le Manitoba.

Quelles provinces diffèrent du système standard?

Alors que dans la plupart des provinces canadiennes, le système est plutôt standard, le Québec fait les choses un peu différemment.

Plutôt que de rester au lycée jusqu'à la 12e année comme la plupart des endroits, les élèves obtiennent leur diplôme d'études secondaires en 11e année, puis poursuivent leurs études dans un autre établissement supérieur connu sous le nom de Cegep. Ce programme de 2 ans vise à offrir aux étudiants une chance de tester les eaux en matière de choix de carrière et de faciliter la transition vers l'université.

Quelles langues les cours sont-ils dispensés au Canada?

Les deux langues officielles du Canada sont le français et l'anglais. Les étudiants internationaux ont le choix de décider d'étudier dans l'une ou l'autre langue, et de nombreuses écoles au Canada offrent des études dans les deux langues.

Dans la majeure partie du Canada, l'anglais est la principale langue d'enseignement au niveau scolaire, bien que le français soit largement utilisé partout. Dans la province de Québec, cependant, les élèves sont tenus de fréquenter l'école entièrement en français jusqu'à ce qu'ils terminent leurs études secondaires, et ce n'est que dans certaines circonstances particulières qu'un étudiant canadien peut étudier en anglais, par exemple ceux qui sont au Québec pour une période temporaire. de temps.

En général, les nouveaux arrivants et les immigrants au Québec doivent fréquenter l'école en français et ne peuvent étudier en anglais qu'en fréquentant une école privée.

Étudiants migrants

Le Canada compte un grand nombre de migrants dans ses écoles, avec plus d'un tiers des jeunes adultes au Canada provenant de familles d'immigrants. Et il a été constaté que les nouveaux immigrants ont tendance à s’intégrer rapidement et à réussir tout autant que leurs homologues autochtones. Certains croient que ce succès incroyable est dû à l'égalité et à l'équité pour les élèves migrants que l'on retrouve dans toutes les écoles du Canada.

Opportunités égales

En donnant à tous les élèves des chances égales en matière d'éducation et en traitant tout le monde de la même manière, le Canada a montré qu'il y avait peu de différences entre ses élèves – qu'ils proviennent de familles locales plus aisées ou de minorités et d'immigrants plus défavorisés.

Bien que certaines personnes croient que des niveaux élevés d'immigration peuvent potentiellement affecter la réussite des étudiants, en ce qui concerne le Canada, selon le professeur Jerrim, les immigrants peuvent très bien être la clé de sa réussite. «Ces familles ont une« faim »d’immigrants pour réussir, et leurs attentes élevées sont susceptibles d’améliorer les résultats scolaires de leurs enfants», explique Jerrim.

Cette fille chinoise a immigré au Canada et excelle à l'école.

photo par Ian Panelo de Pexels

L'éducation au Canada est-elle gratuite?

Bien qu'il n'y ait pas un seul système d'éducation au Canada, l'enseignement public de base est en fait gratuit pour les résidents du Canada jusqu'à la 11e ou la 12e année, selon la province. Les étudiants internationaux doivent cependant payer la totalité des frais.

De nombreux collèges et universités sont fortement subventionnés, ce qui permet aux étudiants de tous horizons d'avoir une chance égale d'accéder à l'enseignement supérieur. Le gouvernement canadien s'efforce d'aller encore plus loin et d'ouvrir davantage de possibilités aux jeunes candidats à l'université.

Soins de santé et éducation au Canada

Contrairement aux États-Unis, le Canada a un système d'assurance maladie financé par l'État, financé par l'argent des contribuables. Chaque province a un plan différent et des règlements spécifiques, mais pour la plupart, elle assure des soins médicaux de base à tous les citoyens canadiens. Les soins de santé supplémentaires hors de l'ordinaire sont payés par le patient lui-même, tandis que parfois son employeur prend en charge ces frais.

Non seulement le Canada prend soin de ses citoyens en matière de soins de santé, mais il offre également gratuitement des garderies et des garderies pour ceux qui en ont besoin, ainsi que des écoles publiques sans fin.

Conclusion

Le reste du monde pourrait apprendre une chose ou deux du système éducatif de premier ordre du Canada et de la façon dont ils traitent tout le monde de la même manière, en prenant soin de tous leurs citoyens et en veillant à ce que chacun reçoive l’éducation qu’il mérite. Le taux de réussite impressionnant du Canada ne vient pas de nulle part!

Vous pourriez aussi être intéressé par: